Cédric Delelée

MUSIC BOX SPECIAL !

In Uncategorized on octobre 22, 2013 at 1:08

Au_nom_miens_MBR033

Après l’excellente surprise qu’avait constitué Vendredi ou la vie sauvage, Music Box semble avoir décidé d’exhumer les partitions pour la télévision composées par Maurice Jarre. Riche idée, d’autant qu’elles sont aujourd’hui un peu oubliées. Témoin AU NOM DE TOUS LES MIENS, film datant de 1983 diffusé sous forme de mini-série deux ans plus tard, aucune des deux versions n’étant particulièrement mémorable. Difficile, il est vrai, de passer après Holocauste, puisqu’il est ici question de la déportation des juifs durant la seconde guerre mondiale à travers l’aventure d’un jeune polonais. Ampleur du sujet oblige, Jarre compose une partition à la David Lean (on pense beaucoup à Doctor Zhivago et Ryan’s Daughter), furieusement mélodique et parfois pompière, souvent roublarde mais follement généreuse en émotion. Mis en avant tout au long du score, l’accordéon apporte de très belles couleurs slaves et Jarre sculpte une narration musicale où la tristesse et l’espoir s’équilibrent à merveille, un peu comme si de sombres crépuscules et des aubes lumineuses venaient enrober la partition au gré de son odyssée. L’album propose le score de la version cinéma dans sa première partie et les morceaux supplémentaires de la version TV dans la seconde, le tout complété par un livret joliment rédigé par Florent Groult, co-fondateur du site http://www.underscores.fr. A quand une réédition plus complète de Shogun et de l’inédit Samson and Delilah ?

Putain_du_roi_MBR032
Bach, Mozart, Schubert, tels sont les illustres compositeurs dont Gabriel Yared a adapté certaines pièces pour LA PUTAIN DU ROI, (1990) superbe évocation historique portée par l’intensité fiévreuse du trop rare Timothy Dalton. Autant dire que les amateurs de classique pas trop puristes et de A Royal Affair, récemment composé par Yared, seront enchantés par le raffinement et les couleurs automnales de la chose, où l’on découvre notamment une aria basé sur le sublime deuxième mouvement Andante con moto du trio N°2 opus 100 de Schubert, déjà utilisé par Stanley Kubrick dans Barry Lyndon et par Tony Scott dans Les Prédateurs. Les deux autres scores présents sur l’album sont consacrés à la collaboration du compositeur avec le réalisateur Richard Dembo, à travers deux œuvres singulières. LA DIAGONALE DU FOU (1984), encore une fois inspiré par du classique puisque basé sur une pièce de César Franck, est une musique dépouillée, presque monastique, qui fait la part belle aux registres mineurs des cordes (violon alto soliste, violoncelles et contrebasses), tandis que L’INSTINCT DE L’ANGE (sorti en 1993 et consacré aux aviateurs, sujet que Yared revisitera avec Wings of Courage pour Jean-Jacques Annaud deux ans plus tard) s’appuie sur une aria pour hautbois dans le style de Bach auquel il apporte d’austères variations et qu’il ponctue d’un couple de valses légères.

Clean_slate_MBR031 (1)
Alan Silvestri n’est pas seulement spécialisé dans le symphonique bourrin : il fait également preuve d’une grande aisance dans la musique de comédie, bien que cet aspect de son style ne semble guère passionner ses fans. C’est un peu dommage, car la qualité de son écriture est là aussi au rendez-vous. La preuve avec ce doublé proposant le score enjoué de CLEAN SLATE (1994) et celui, plus sentimental en mode latino, de THE PEREZ FAMILY (1995). Avec son côté parodie premier degré de film noir qui passe notamment par des accents jazzy, Clean Slate met l’accent sur des morceaux de suspense et d’action qui n’auraient pas dépareillé dans Who Framed Roger Rabbit et Back to the Future, voire dans Predator lors de hargneuses échappées martiales. Riche en rythmes cubains type The Mambo Kings, The Perez Family est agréable à l’oreille mais plus anecdotique, malgré le velours sensuel de ses nombreux passages romantiques. Si Music Box, après Overboard et ce nouveau CD, envisage de continuer sur sa lancée avec les comédies mises en musique par Silvestri, on ne dirait pas non à des éditions d’Outrageous Fortune, She’s Out of Control, My Stepmother is an Alien, Downtown, Stop ! Or My Mom Will Shoot et pourquoi pas à un album rassemblant Father of the Bride et sa suite.
(Merci à Laurent Lafarge)
http://www.musicbox-records.com/fr/
ALBUMS DISPONIBLES CHEZ CINEMUSIQUE, 60 RUE ALEXANDRE DUMAS, 75011 PARIS, 01 42 60 30 30.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :