Cédric Delelée

LETHAL WEAPON SOUNDTRACK COLLECTION (Michael Kamen, Eric Clapton & David Sanborn/La-La Land)

In REVIEWS on février 6, 2014 at 1:32  

lwpic

On avait fini par ne plus y croire, et pourtant, LLL l’a fait : éditer l’intégrale des scores de la franchise Lethal Weapon dans un superbe coffret au prix certes prohibitif mais essentiel à tout fan d’action scoring en général et de Michael Kamen en particulier. Le complément idéal, en somme, aux récentes éditions de sa trilogie Die Hard, d’autant que son également inclus les albums d’origine et donc les chansons, pour la plupart formidables. Reste cependant qu’on est droit de se demander si la musique tient la route sur huit galettes, et là, c’est un tout autre problème. En effet, qu’on les écoute à la suite ou non, les scores restent extrêmement répétitifs et ne sont basés que sur quelques thèmes, motifs et figures de style qui, aussi formidablement efficaces soient-ils, finissent par faire ressembler le tout à une longue suite d’improvisations regorgeant d’enthousiasme et d’énergie mais ayant tendance à un peu tourner en rond. C’est du moins l’impression que pourront en retirer certains…

lw2pic

En revanche, si l’on est sensible au style excessif et virtuose du compositeur, au phrasé du saxo de David Sanborn et aux inimitables accords de guitare d’Eric Clapton, l’écoute procure un bonheur à nul autre pareil. Jamais aura-t-on entendu mariage plus idéal entre des solistes et un orchestre, lequel déploie sa force de frappe avec une générosité imparable épousant à merveille les accents blues, rock et jazz qui le propulsent. On assiste en fait à un véritable dialogue entre les aspects symphoniques et purement acoustiques dans ces scores habités par un véritable esprit live et qui, mis bout à bout, font du coffret une espèce d’énorme concept album dépassant de loin le cadre de la musique de film. Peut-être pourra-t-on regretter que l’écriture soit plus souvent pulsionnelle qu’émotionnelle, d’autant que les rares passages sentimentaux offrent de fort beaux moments, notamment lorsqu’ils reprennent la mélodie d’une des chansons ou le mémorable thème de Riggs, mais ils interviennent avec suffisamment de délicatesse pour que leur présence vienne aérer l’ensemble.

lw3pic

Il convient toutefois de préciser que ces propos enthousiastes portent essentiellement sur le score de l’original et des opus 2 et 4. Le troisième, quoique d’un très haut niveau, s’avère moins séduisant, comme si le trio infernal avait vidé son réservoir et avait eu du mal à remettre du carburant dans le moteur. L’interaction entre les différentes sections est plus hasardeuse et on se surprend à préférer les passages adroitement recyclés des précédentes partitions, même s’ils souffrent eux aussi d’un certain manque de conviction.

lw4pic

 

Heureusement, les multiples flambées d’action restent quant à elles d’une férocité galvanisante et Lethal Weapon 4, dont la musique est ici éditée pour la première fois, rattrape le coup en s’imposant comme la plus ouvertement symphonique du lot, style ponctuellement secondé par des influences asiatiques qui ont le bon goût de ne jamais sonner comme un cliché dicté par l’origine d’un des personnages du film mais comme un véritable accélérateur rythmique et un outil apte à densifier l’atmosphère des plages de pure tension. On l’aura compris, les réserves exprimées sur ce coffret sont à prendre toutes proportions gardées : il s’agit là d’un authentique trésor (qui plus est complété par des prises alternatives réjouissantes et un booklet de quarante pages aux liner notes bourrées d’infos), témoin d’une époque où la musique de film d’action possédait une véritable fonction narrative et pas seulement viscérale. Bonne nouvelle, la chose se vend très bien, ce qui permet d’espérer que d’autres partitions inédites ou incomplètes du regretté Michael Kamen soient envisagées : Robin Hood, Prince of Thieves, The Three Musketeers, The Last Boy Scout, Highlander, Shining Through, Someone to Watch Over MeLast Action Hero, Hudson Hawk, Licence to Kill, X-Men, le choix est vaste !

http://www.lalalandrecords.com/LethalWeapon.html

VERY SPECIAL THANKS TO MATT VERBOYS

lwboxset

 

 

About these ads
  1. Robin hood et Hudson Hawk mérites des réeditions digne de ce nom

  2. Très beau coffret mais je trouve regrettable l’absence de la chanson Pilgrim (E.Clapton) sur le score de l’opus 4. Une explication ?

    • Reproduire les chansons des 3 premiers n’a pas dû coûter bien cher vu qu’elles étaient déjà sur les versions albums réincluses, mais comme il n’y avait pas eu d’album du 4, j’imagine que payer les droits d’un titre de Clapton (sans compter les autres titres de Van Halen, War et John Fogerty) aurait fait exploser le budget de production du coffret…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 572 followers

%d bloggers like this: